Formations

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville

L’idée de se doter d’un réseau national d’accélérographes remonte à 1976, date à laquelle l’Algérie a décidé de mettre en forme un cadre parasismique National. Le séisme catastrophique d'El-Asnam de magnitude 7,3 (octobre 1980) a servi de catalyseur pour l’acquisition des accélérographes. Il faut rappeler qu'à cette époque, l'Algérie ne disposait pas de réseau d'accélérographes d'enregistrement des mouvements forts. Les quelques enregistrements disponibles de ce séisme ont été enregistrés par un réseau mobile Yougoslave dépêché sur les lieux après le choc principal et concernent donc des répliques consécutives à ce dernier. Suite à ce séisme "catastrophe", il était devenu urgent et nécessaire de procéder à :

  • la surveillance de l'activité sismique en Algérie,
  • l'enregistrement des mouvements forts,
  • la compréhension du phénomène physique (propagation des ondes, modèle de faille),
  • l’élaboration de lois d’atténuation,
  • l’élaboration de la carte de zonage sismique de l’Algérie,
  • la définition et la modélisation du mouvement sismique pour les calculs des structures.

Le présent rapport présente un état exhaustif du réseau national d’accélérographes géré par le CGS et les perspectives de son développement.

Les enregistrements

Référence

Date / Heure (GMT)

Magnitude

Région

Télécharger

Demandez

1 22/08/2015  /…….

 

AIN DEFLA

Télécharger

Demandez

2 14/05/2010 12:29  5.3 M’SILA Télécharger  
3  18/06/2008  13:24  4.6 CHLEF Télécharger  
4  06/06/2008  20:02 5.5 ORAN Télécharger  
5  02/06/2008  17:37 4.5 MILA Télécharger.  
6  16/12/2006  19:34 4.4 CHLEF Télécharger  
7  22/07/2006  13:22 3.7 ALGER Télécharger  
8  20/03/2006  19:44  5.0 LAALAM Télécharger  
9 21/05/2003  18 44  6.8 BOUMERDES Télécharger  
10 10/11/2000  20:10  5.8 BENIOURTILANE Télécharger  
11 22/12/1999  17:36  5.7 AIN_TEMOUCHENT Télécharger  
12 18/08/1994  01:13  5.9 MASCARA Télécharger  
13 29/10/1989  19:09  5.9 CHENOUA Télécharger  
14 27/10/1985  19:34  5.9 CONSTANTINE Télécharger  

 

Enregistrements accéléromètriques

Enregistrement des séismes Algériens depuis El ASNAM (1980) jusqu’à LAALAM (20 mars 2006)

Banque de données des séismes de

  • Constantine (1985)
  • Chenoua (1989)
  • Mascara (1994)
  • Ain Benian (1996)
  • Ain Témouchent (1999)
  • Beni Ourtilane (2000)
  • Zemmouri-Boumerdes (2003)

Utilisation des données accéléromètriques

  • élaboration de la première loi d’atténuation pour le Nord de l’Algérie
  • microzonage du Nord de l’Algérie dans le cadre de la révision du règlement parasismique Algérien (RPA)
  • validation des modèles d’aléa sismique
  • quantification des effets de site dans le cadre des études de microzonage
  • élaboration des spectres de réponse expérimentaux et réglementaires
  • localisation et estimation de la magnitude des séismes de Ain Temouchent (1999), Beni Ouartilane (2000) et Zemmouri-Boumerdes (2003)

Le réseau de sismographes courte période (réseau d’intervention) du CGS

Il a servi pour l’enregistrement des répliques des séismes de ZEMMOURI-BOUMERDES (2003) et LAALAM (2006)

  • Il est le premier installé sur le terrain, les stations sont opérationnelles 48 heures après le choc principal
  • Cette performance est le résultat de la bonne coordination entre les différents services du centre et surtout à la disponibilité des abris pour les accélérographes réparties autour des zones sismiques au nord de l’Algérie.
  • Les données enregistrées par le réseau sismologique d’intervention lors de la campagne 2003 ont contribué à l’étude de la distribution des répliques au séisme de ZEMMOURI-BOUMERDES en collaboration avec le CRAAG (Algérie) et l’IPGS (France)
  • Cette étude a fait l’objet d’une publication : The 21 May 2003 Zemmouri (Algeria) earthquakeMw 6.8 : Relocation and aftershocksequenceanalysis (Geophys. Res. Lett.)

Les données enregistrées sont récupérées par les techniciens

  • elles sont sauvegardées de deux façons :
  • les données analogiques enregistrées sur des films photos, sont archivées de manière traditionnelle dans un environnement sec à une température constante.
  • les données analogiques sont numérisées à l ’aide du logiciel SCANVIEW avec un pas d’échantillonnage de 200 sps
  • les données numériques (accélérogramme et sismogramme) sont enregistrées sur disque dure avec copie sur CD-ROM

Liste des enregistrements

Enregistrement des séismes Algériens depuis El ASNAM (1980) jusqu’à LAALAM (20 mars 2006)
Banque de données des séismes de :

  • Constantine (1985)
  • Chenoua (1989)
  • Mascara (1994)
  • Ain Benian (1996)
  • Ain Témouchent (1999)
  • Beni Ourtilane (2000)
  • Zemmouri-Boumerdes (2003)

Utilisation des données accéléromètriques

  • élaboration de la première loi d’atténuation pour le Nord de l’Algérie
  • microzonage du Nord de l’Algérie dans le cadre de la révision du règlement parasismique Algérien (RPA)
  • validation des modèles d’aléa sismique
  • quantification des effets de site dans le cadre des études de microzonage
  • élaboration des spectres de réponse expérimentaux et réglementaires
  • localisation et estimation de la magnitude des séismes de Ain Temouchent (1999), Beni Ouartilane (2000) et Zemmouri-Boumerdes (2003)

Le réseau de sismographes courte période (réseau d’intervention) du CGS
Il a servi pour l’enregistrement des répliques des séismes de ZEMMOURI-BOUMERDES (2003) et LAALAM (2006)

  • Il est le premier installé sur le terrain, les stations sont opérationnelles 48 heures après le choc principal
  • Cette performance est le résultat de la bonne coordination entre les différents services du centre et surtout à la disponibilité des abris pour les accélérographes réparties autour des zones sismiques au nord de l’Algérie.
  • Les données enregistrées par le réseau sismologique d’intervention lors de la campagne 2003 ont contribué à l’étude de la distribution des répliques au séisme de ZEMMOURI-BOUMERDES en collaboration avec le CRAAG (Algérie) et l’IPGS (France)
  • Cette étude a fait l’objet d’une publication : The 21 May 2003 Zemmouri (Algeria) earthquakeMw 6.8 : Relocation and aftershocksequenceanalysis (Geophys. Res. Lett.)

Les données enregistrées sont récupérées par les techniciens

  • elles sont sauvegardées de deux façons :
  • les données analogiques enregistrées sur des films photos, sont archivées de manière traditionnelle dans un environnement sec à une température constante.
  • les données analogiques sont numérisées à l ’aide du logiciel SCANVIEW avec un pas d’échantillonnage de 200 sps
  • les données numériques (accélérogramme et sismogramme) sont enregistrées sur disque dure avec copie sur CD-ROM